dimanche 13 juillet 2014

Neoguri : la grosse arnaque le typhon



Ma première saison des pluies [1] a été décevante. J'attendais qu’il pleuve sans discontinuer pendant un mois mais il n’a plu que quelques jours, par averse. C’est dommage parce qu'une des choses les plus poétiques à Tokyo, c'est le ballet des parapluies. Le parapluie japonais est sans égal : il est transparent — et maintenant je sais qu’un parapluie opaque n’est qu’un brouillon de parapluie —, on le paye 108 ¥ (0,80 €) au hyaku en shop[2], puis, une fois sur deux, on l’oublie dans le métro en rentrant chez soi. 

J’attendais que Neoguri me fasse découvrir Tokyo sous des trombes d’eau. J’attendais beaucoup de lui. Surement trop.


Mardi 8 juillet

04h24, mon père via Gmail

Bonjour mon amour.
La météo annonce un typhon sur le japon pour mardi. J'espère que ton logement est assez solide (je plaisante), évite quand même les sorties. (…)

Dois-je lui avouer que je n’ai qu’une très vague idée de ce qu’est un typhon ? Si on me pose la question, je dirais sans doute que typhon et tsunami, c’est un peu la même chose. Sauf que le typhon, visuellement, ça ressemble plus à une tornade. Et ça se passe en mer. 

Finalement, la seule chose dont je suis sûre, c’est que c’est dangereux. Comme je sais que l'humour paternel est aussi douteux que le mien, je clos ma réponse par un : Ps: pour le typhon, j'ai pris un parapluie. 

14h08, ma tante via Facebook

Un énorme typhon est annoncé au Japon avec des vents 220 KM/H et débordement de la mer avec violence. Sois prudente chérie!...

Moi : Ça marche ! Bisous !

Mercredi 9 juillet 

Ce matin, pendant mon cours de japonais, nous apprenons que le passage du typhon sur Tokyo est prévu vendredi. Il faudra donc les appeler jeudi pour vérifier que le cours du lendemain est maintenu.

Le secret espoir d’une journée bloquée chez moi et n’avoir rien d’autre à faire que d’écouter la pluie tomber en sentant ma maison balancer se dessine. Parce que pour mieux résister aux tremblements de terre, les bâtisses japonaises (qui ne semblent d’ailleurs jamais avoir de mur mitoyen) reposent sur des structures déformables qui, comme le roseau, auront tendance à se courber mais pas à « rompre ». Situé au deuxième étage, je sens presque au quotidien mon lit balancer au gré du vent et contre toute attente, c’est plutôt agréable.

J’apprends aussi que dans tai (台風), le premier kanji signifie « plateau » et le second « vent ». Si l’idée de vent paraît évidente, notre professeur n’en sait pas vraiment plus sur le pourquoi du « plateau ». Internet me dit lui que l’origine du mot n’est pas vraiment connue et que le kanji qui désigne le plateau pourrait n’avoir été ajouté que pour des raisons phonétiques.

17h47, ma résidence via Gmail

Chers résidents,
(....)
Le typhon numéro 8 est en chemin vers Tokyo et devrait atteindre la ville après demain. Le typhon numéro 8 est plus puissant que la plupart des typhons.
Merci de redoubler de vigilance et de fermer soigneusement les portes et les fenêtres (dans votre chambre et dans les parties communes).
Veuillez protéger votre tête et faire attention aux rafales de vent et aux pluies violentes qui pourraient endommager les arbres et la signalisation si vous êtes à l'extérieur.
Veuillez noter que les trains, métros et autres services de transports pourront subir des retards.
Veuillez rester à l'intérieur et vous tenir au courant de l'actualité dans la mesure où il pourrait changer de vitesse ou de trajectoire. (…) »

La journée à traîner au lit se confirme. 

Jeudi 10 juillet

Il faut que j’aille faire des courses pour ne pas avoir à mettre le nez dehors le lendemain. L’image de mon téléviseur saute alors que les informations japonaises montrent les vidéos catastrophes du passage de Neoguri dans le sud du pays. Je ne comprends pas ce qui se dit mais peut-être que je devrais acheter plus de Coca.

16h00

L’heure est venue de contacter l’arrondissement de Taitō pour savoir si le cours du lendemain est maintenu. Comme nous avons été prévenus qu'il n'y aurait pas d'anglophone au bureau, je consacre de longues et pénibles minutes à la préparation de mon premier appel en japonais :

-         Sumimasen, ashita nihon go gakkou ga arimasu ka?[3]

J’ai dit « école » au lieu de « cours (de japonais) », je suis d’autant plus contente d'obtenir une réponse et de la comprendre. Je suis par contre un peu déçue du message : Hai, arimasu.[4]

Comment ? Allez Taitō, vous n’êtes pas sérieux : un typhon est sur le point de s’abattre sur la ville, ma résidence me demande de rester calfeutrée ou de sortir avec un casque et vous vous faites venir vos professeurs bénévoles pour les cinq élèves qui continuent à assister à vos cours ?! 

Mais comme je ne parle pas bien japonais, je me contente d’un : Arigatou… arigatou…arigatou.[5]

16h48

« Typhon Neoguri: Tokyo sous des trombes d'eau » titre le site de BFM TV.

Effectivement, je viens de recevoir quelques gouttes.

20h30

Le ciel est noir, il commence à pleuvoir. Je prends une photo témoin « avant la catastrophe » depuis la gare de Ueno.

La gare JR de Ueno (Iriya Gate)

Arrivée chez moi, je décide de garder la fenêtre ouverte pour écouter la pluie tomber. Je serai toujours à temps de la fermer lorsque je serai réveillée par la pluie sur mon visage.

Vendredi 11 juillet

Jour J

8h00

Il n’a pas plu cette nuit. Le temps est couvert mais lumineux, aucune bizarrerie météorologique à l’horizon. Sur internet, la météo heure par heure annonce une journée balançant entre temps clair et nuageux, pas la moindre averse de prévue.
 
Je ne comprends pas : il est quand le cataclysme ? Je dois aller travailler ce soir ?

8h50

Il fait beau. Depuis ma fenêtre, je crois pouvoir vous annoncer que le typhon a été annulé sur Tokyo… Qu’est-ce que je vais raconter à mes proches ?

Finalement, je suis contente d’aller en cours pour en savoir plus. En route, je prends une photo de ce ciel d’un bleu un peu trop vif. Plutôt qu'un typhon, tout ça m'a seulement l'air d'être la première vraie journée d'été de l'année.



9h30

Noda-sensei nous explique que finalement, le typhon était beaucoup moins important que prévu. Quand je fais remarquer qu’il n’a pas plu, il me rétorque que : si, si, il a un peu plu au sud de Tokyo.

AH.

15h07, ma sœur via Facebook

Alors le typhon... ?

Moi : La grosse arnaque le typhon.

Bonus Wikipédia :
Un cyclone tropical en météorologie, est un type de cyclone (dépression) qui prend forme dans les océans de la zone intertropicale à partir d'une perturbation qui s'organise en dépression tropicale puis en tempête. Son stade final est connu sous divers noms à travers le monde : ouragan dans l'Atlantique Nord et le Pacifique Nord-Est, typhon en Asie de l'Est et cyclone dans les autres bassins océaniques. Structurellement, un cyclone tropical est une large zone de nuages orageux en rotation accompagnée de vents forts. (Source)


[1] Tsuyu (梅雨?, ou baiu, littéralement « pluie de prunes/pruniers ») désigne la saison des pluies japonaise débutant début juin et finissant mi-juillet (merci Wikipédia).

[2] Magasin ‘tout à 100 yens’

[3] Excusez-moi, y a-t-il école de japonais demain ?

[4] Oui.


[5] Merci… merci…merci

Police de la coquille, merci de me contacter en cas de besoin !