vendredi 10 août 2018

Chronique manga // Le vieil homme et son chat de Nekomaki : le spleen du lolcat


Un dieu qui n’aime pas les chiens sur une île colonisée par les chats. Nous nous trouvons quelque part au Japon dans “la ville des pépés, des mémés et des chats”. Des vieux, des félins… et un gentil facteur. On vous aura rarement aussi bien vendu une histoire, peut-être parce qu’ici d’histoire il n’y a pas.
Planche du vieil homme et son Chat
Le vieil homme et son Chat, Nekomaki, Casterman

D’un premier coup d’oeil à ces images pastels simplement crayonnées, on s’imagine avoir entre les mains un album pour (très) jeune public. Quelques plans suffisent pour comprendre son erreur. Outre les amoureux de matous, Le vieil homme et son chat cible les âmes mélancoliques sensibles à la lenteur et à la poésie du pas grand-chose. L’auteur lui-même se plaît dans le rien puisque, que ce soit sur le site de Casterman, son éditeur français, ou ailleurs sur internet, on ne trouve aucune information sur le dit Nekomaki (littéralement chat-maki).

Daikichi, septuagénaire veuf et Tama, son chat ventru, sont les héros de saynètes qui se suivent et, souvent, se ressemblent. Au fil des saisons, alternent instantanés doux-amers, souvenirs sépia charmants, et recettes de cuisine pour étudiants fauchés. Autour du duo, gravitent une poignée de personnages secondaires attachants tels qu’Iwao, le voisin râleur, et Satoshi, le facteur attentionné (conforme à l’image d’Épinal du facteur de village).

 
Le vieil homme et son Chat, Nekomaki, Casterman
Le vieil homme et son chat, Nekomaki, Casterman

Un peu trop contemplatif à mon goût (un brin trop... tendre aussi), Le vieil homme et son chat a le mérite d’évoquer le vieillissement du Japon rural. Sans doute la démarche justifie-t-elle de pousser quelques lolcats cyniques à la dépression.

Le vieil homme et son chat de Nekomaki (à paraître le 05/09/2018)

 Casterman, collection Albums

Un deuxième tome est prévu en octobre prochain.